Football et féminisme : injustice intolérable

By | April 21, 2020

La célébration de Brandi Chastain après la victoire de l’équipe américaine de la Coupe du Monde 1999. Photo prise de Sports Illustrated.

Avant ce cours, je n’aurais pas dit avec certitude absolue que je suis féministe. « Féministe », c’est un terme chargé. Par ailleurs, j’étais toujours très consciente du privilège dont je bénéficiais dans ma vie. Cette conscience m’avait causé à toujours hésiter avant de répondre à la question, « t’es féministe ? » parce que je sentais que je n’étais jamais restreinte de poursuivre mes ambitions. Après avoir passé par la partie du cours dédiée au football féminin, il ne me reste aucune trace d’incertitude. Je suis féministe, et je suis furieuse.

Les injustices tolérées par les footballeuses professionnelles autour du monde sont intolérables. Je dois remercier Mme Gwendolyn Oxenham pour m’avoir montré la sévérité de ces injustices avec sa belle écriture. Merci aussi au Prof Dubois pour m’avoir appris l’histoire de la participation féminine dans le football. Nous les femmes étaient également passionnées et talentueuses que les hommes dans ce sport depuis son établissement et propagation globale.[1] Mais nous étions réprimées depuis le début, et nous le sommes encore.

Il n’y a aucune excuse juste pour la disparité salariale entre les footballeurs et les footballeuses des équipes nationales américaines. Ces dernières années, elles ont ramené plus de revenu à la U.S. Soccer Federation que leurs équivalents masculins et gagné beaucoup plus de matchs importants, y compris bien sûr les Coupes du Monde de 2015 et 2019.[2],[3],[4] Les hommes en revanche n’ont même pas qualifié pour leur dernière Coupe du Monde en 2018. Ils ont manqué toutes les Coupes du Monde d’entre 1954 et 1986.[5] Ils n’ont jamais gagné.[6]

Les joueuses de l’équipe nationale ont intenté un procès contre la fédération pour disputer la différence salariale. Elles disent qu’il s’agit de la discrimination. Selon le document du procès, elles ne seraient payées plus de $99,000 chacune si elles gagnent 20 matchs d’exhibition consécutives. En revanche, la somme d’argent moyenne reçue par un joueur national après une même série de victoires serait $263,320.[7] C’est fou. Et c’est seulement une exemple de l’injustice dont je suis maintenant très consciente.

Mme Oxenham nous raconte l’instabilité des vies des footballeuses qui ne lâchent pas leur rêve de se dédier au football même si elles mettent leurs vies en danger en ce faisant. Parfois elles ne gagnent que $2,000 par saison et elles doivent changer de ville chaque six mois.[8] Souvent elles ont des enfants ou d’autres familiers qu’elles doivent soutenir financièrement et alors elles prennent plusieurs jobs en plus du football. Plus souvent, elles renoncent leur rêve. C’est trop évident qu’on ne peut pas vivre ainsi.

Je ne suis pas joueuse du football et je ne le serai pas. Je fais d’autres sports. Mais je suis devenue et je vais rester avocate pour ces femmes méritantes, puissantes et maltraitées.

La célébre joueuse Nadia Nadim après avoir mis un but pour l’équipe national danoise. Photo prise par Anders Kjœrbye.

[1] Dubois, Laurent. The Language of the Game: How to Understand Soccer (New York: Basic Books, 2018) ISBN: 9780465094493

[2] “Does the U.S. women’s soccer team bring in more revenue but get paid less than the men?” Politifact. Retrieved 21 April 2020. https://www.politifact.com/article/2019/jul/11/does-us-womens-soccer-team-bring-more-revenue-get-/

[3] FIFA Women’s World Cup Canada 2015. FIFA. Retrieved 21 April 2020. https://www.fifa.com/womensworldcup/matches/round=268012/match=300269506/index.html

[4] FIFA Women’s World Cup France 2019. FIFA. Retrieved 21 April 2020. https://www.fifa.com/womensworldcup/

[5] United States at the FIFA World Cup. Wikipedia. Retrieved 21 April 2020. https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_at_the_FIFA_World_Cup

[6] Young, Henry and Riley, Kate. “American Dream: Can the U.S. men’s soccer team ever win a World Cup?” CNN. Retrieved 21 April 2020. https://www.cnn.com/2016/03/24/football/can-the-usmnt-win-the-world-cup/index.html

[7] Plaintiffs’ Collective Action Complaint for Violations of the Equal Pay Act and Class Action Complaint for Violations of Title VII of the Civil Rights Act of 1964 – Demand for Jury Trial. United States District Court, Central District of California, Western Division Case No. 2:19-CV-01717. Retrieved 21 April 2020. https://www.courthousenews.com/wp-content/uploads/2019/03/USWomenSoccer-COMPLAINT.pdf

[8] Oxenham, Gwendolyn, Under the Lights and in the Dark: Untold Stories of Women’s Soccer (London: Icon Books, 2017). ISBN: 978-1785781537

Leave a Reply

Your email address will not be published.