L’Occupation américaine d’Haïti (1915-1934)

Sources en Anglais (Via Internet Archive/ Télécharger disponible en plusieurs formats)

Haitian-American Treaty of September 1915/ Convention haïtiano-américaine du 16 septembre 1915– Traité (en Anglais) visant à « remédier » l’administration des finances haïtiennes et à mettre en exécution des plans pour le développement économique du pays.

Inquiry into the Occupation and Administration of Haiti and Santo Domingo/ Enquête sur l’occupation et l’administration de l’île d’Hispaniola par les Etats-Unis (en anglais) – En 1921-1922, le Sénat américain a mené cette enquête, dont la transcription est composée de nombreux témoignages  des officiers et des soldats américains ainsi que d’autres représentants qui ont débarqué en Haïti au cours de cette période.

Annual Report of American Financial Adviser-General Receiver to Haiti (1926-1927)

Rapport sur les finances soumis au State Department des Etats-Unis.

James Weldon Johnson, “Self-Determining Haiti”

Basé sur un voyage d’enquête en Haïti réalisée pour le compte de la NAACP, ce compte présente une critique forte de l’occupation américaine.

Sources haïtiennes sur l’occupation et après la période de l’occupation de

Digital Library of the Caribbean (Consultation en ligne / sans téléchargement)

Sténio Vincent, En posant les jalons (1939) (via Digital Library of the Caribbean)

L’ancien président d’Haïti reflète sur l’histoire récente du pays. Le travail fournit un aperçu détaillé de l’attitude de les dirigeants politiques haïtiens pendant et après l’occupation américaine.

Arthur Holly, Les daïmons du culte voudo (1918) (via University of Florida Digital Collections)

Dans cet ouvrage, Arthur Holly propose une réévaluation du rôle de la religion Vodou dans la société haïtienne. Ecrit en pleine occupation américaine, le texte critique le comportement des « marines » à l’égard des objets religieux et soutient que les Haïtiens doivent reprendre les aspects les plus « africains » de leur propre culture afin d’affirmer la légitimité du Vodou et la dignité de leurs origines.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Go to Top