Romans et Poésie du Vingtième Siècle

Romans

Frédéric Marcelin

Né en Janvier 1848, Frédéric Marcellin est entré dans la vie politique haïtienne à l’âge de 19 ans quand il a assumé le poste de secrétaire de la légation à Washington DC. À la fin du XIXe siècle, Marcellin était un membre du Parti national. Marcellin a publié trois ouvrages contemporains célèbres 1900-1903, dont le dernier était Marilisse. Marcelin est mort à Paris en 1917.

Frédéric Marcelin, Marilisse (1903) (via Google Books) or (via Hathi Trust)

—–, Bric-a-brac (1910) (via Hathi Trust)

Antoine Innocent

Antoine Innocent est né à Port-au-Prince en 1873. Après avoir terminé ses études à la prestigieuse Lycée Pétion Aledandre de Port-au-Prince, Innocent est devenu un professeur d’histoire française à son alma mater et a contribué à la revue littéraire La Ronde. Après avoir servi comme secrétaire du Sénat de la République pendant près de 30 ans, Innocent est mort à Port-au-Prince en 1960.

Antoine Innocent, Mimola, ou L’histoire d’une cassette (1906) (via Google Books)

Justin Lhérisson

Né en 1872, Justin Lhérisson était un avocat, éducateur, écrivain. Peut-être mieux connu pour avoir écrit les paroles de l’hymne national haïtien, La Dessalinienne, Lhérisson également publié une paire de succès des romans-La Famille des pititecaille et Zoune Chez sa Ninnaine, avant son décès en 1907.

Justin Lhérisson, Zoune chez sa Ninnaine (1906) (via Hathi Trust)

Fernand Hibbert

Fernand Hibbert est né à Miragoâne en 1873. Après avoir terminé ses études à Paris, France, Hibbert est retourné en Haïti où il est entré en politique et a commencé sa carrière d’écrivain. Mieux connu pour des œuvres telles que Romulus, Sena, et Masques et Visages, Hibbert a également été un contributeur actif à la revue éphémère La Revue de la Ligue de la jeunesse haïtienne pendant l’occupation américaine du pays de 1915 à 1934.

Fernand Hibbert, Romulus (1908) (via Hathi Trust) ou (via Google Books)

—–, Masques et visages (1910) (via Digital Library of the Caribbean)

Annie Desroy, Le Joug (1934)(en PDF, 5.0 MB)

Constantin Mayard, Haïti, conférence prononcée le 28 janvier 1934 pour inaugurer la session annuelle de l’Œuvre des Isolés Coloniaux (1934) (via Gallica Bibliothèque Numérique)

Jacques Stephen Alexis, Les Arbres musiciens (1957) (consultation en ligne via Gallimard)

Un des romans haïtiens modernes classiques.

Carl Brouard, Pages retrouvées (1963) (via Digital Library of the Caribbean)

Poésie

Georges Sylvain, Cric ? Crac ! (1901) (via Digital Library of the Caribbean)

Etzer Vilaire, Page d’amour (1901) (via Digital Library of the Caribbean)

—–, Poésies complètes (tome 1) (1914) (via Hathi Trust)

—–, Poésies complètes (tome 2) (1919) (via Hathi Trust)

—–, Poésies complètes (tome 3) (1919) (via Hathi Trust)

Edmond Laforest, Sonnets-Médaillons du dix-neuvième siècle (1910) (via Hathi Trust)

Timothée Paret, L’Ame Vibrante (1929) (via Gallica Bibliothèque Numérique)

Revues littéraires

La Ronde: Revue Littéraire (Via Digital Library of the Caribbean):

Octobre 1901

Novembre 1901

Décembre 1901

Janvier 1902

Février 1902

Mars-Avril 1902

Octobre 1901

La Nouvelle Ronde (Via Digital Library of the Caribbean):

Janvier 1926

Février 1926

La Revue Indigène (1927) (Via Digital Library of the Caribbean)

Histoire littéraire

Dantès Bellegarde, Ecrivains haïtiens: Notices biographiques et pages choisies (1950) (Consultation en ligne)(En PDF, 8.6 MB)

À la fois une histoire et une édition critique des écrivains haïtiens clés, dont de nombreux extraits de poésie et des romans.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Go to Top