Pierre

Screen Shot 2014-12-04 at 10.02.15 PMScreen Shot 2014-12-04 at 10.32.31 PMUnknown-2

 

Pierre est de la République Centrafricaine , et il est arrivé à Durham en 2013.  Il aime voir les sports, particulièrement le football, et il était un joueur du football professionnel dans son pays d’origine. Maintenant, il passe la majorité de sons temps dans les cours d’anglais pour améliorer son anglais, et il travaille aussi d’obtenir un permis de conduire.


 

Q: Quels sont vos premiers souvenirs de Durham?

R : Bon, pour venir ici, en premier je suis accueillir par les gens de CWS. Le premier chose que j’ai vu, ce sont des étudiants qui sont venus de me voir. On discute avec eux, l’Amérique c’est comment, il dit que non. L’Amérique c’est toujours bien, pas de problème entre moi et puis les étudiants, puis les gens d’Amérique, on a contacte avec eux. 

Q : Et maintenant, pensez-vous encore que l’Amérique est toujours bien ?

R : Oui pour le moment, moi je sais que c’est…c’est OK. Pas de problème.

Q : Quelles sont les choses étonnantes pour vous ici ?

R : Il y a une chose a l’Amérique, c’est très difficile pour nous, les centrafricaines : on ne connaît pas parler l’anglais, on ne sait pas écrire les mots en anglais. On est la pour aller à la formation en classe d’anglais. C’est ça.

Q : Est-ce que vous trouvez que les courses d’anglais vous aident ?

R : Oui ça nous aide comment pour employer les mots ou comme les alphabets, ça on connait. C’est ce que j’aime en l’Amérique, c’est pour apprendre beaucoup de langues. Parler des langues, et anglais, quand je connais la, c’est OK. Malheureusement, je n’ai pas encore. C’est ça.

Q : Pourquoi est-ce que vous avez le désir d’obtenir votre permis de conduire ?

R : À l’Amérique ici, si tu as le permis, tu as ton carte, tu peux déplacer, aller acheter quelque chose au marché et revenir avec ça. Comme il fait froid beaucoup la, tu monter dans ta voiture tu vas au Food Lion, tu achètes de la nourriture.

 

Transcrit par: Zoë Bakker, Josie Holasek, et Sophie Alman


Vidéo supplémentaire: Pierre et Paul chantent une chanson en Sango, une langue centrafricaine. Paul l’a décrit comme une chanson où “son coeur est en joie.”

Comments are closed.