Le foot, la guerre et le nationalisme

By | February 27, 2019

En cours mardi nous avons regardé la vidéo promotionnelle de la Fédération Péruvienne de Football pour la Coupe du monde de 2018. Cette vidéo émouvante fait évoquer des sentiments forts aux spectateurs en présentant les péruviens comme un peuple qui ne cesse de surmonter des difficultés et des situations terribles. En effet, la publicité montre un pays affligé par des crises et des inondations qui lutte contre l’injustice, le climat, l’économie et l’indifférence. Malgré tous ces obstacles, les péruviens restent solidaires et n’arrêtent pas de se battre pour triompher et rendre hommage à leur pays.

J’ai donc recherché la vidéo promotionnelle de la Fédération Française de Football qui montre des supporteurs et des joueurs de foot entrain de réciter et chanter les paroles de la Marseillaise. L’omniprésence du drapeau tricolore et l’utilisation de l’hymne nationale rend cette vidéo non seulement très patriotique mais aussi relativement militaire. Le spectateur à l’impression qu’il s’agit presque d’une vidéo pour mobiliser des soldats pour la guerre. En effet, l’hymne nationale française est une chanson révolutionnaire et militaire, avec notamment des paroles comme « contre nous de la tyrannie », « aux armes, citoyens » et « formez vos bataillons » faisant donc allusion à une bataille féroce contre un peuple cruel.

Ces deux vidéos m’ont fait réfléchir par rapport à la relation entre le foot, la guerre et le nationalisme. Pendant le 20èmesiècle, le monde entier, mais notamment l’Europe, a connu une montée dangereuse de nationalisme qui a mené aux deux guerres mondiales. Depuis ces deux conflits exceptionnellement désastreux, généralement le consensus européen des générations qui ont vécu ces destructions est qu’il faut éviter le nationalisme à tout prix. Dans cet esprit, l’Union Européenne (UE) a été créée afin de garantir la paix et unir les pays d’Europe. Cependant, récemment une nouvelle vague de nationalisme semble envahir l’Europe. Historiquement, les guerres ont servi d’outil pour mobiliser le peuple et faire pousser les sentiments nationalistes. Puisqu’aujourd’hui il n’y a pas de guerre sur le territoire des pays de l’UE, le nationalisme se manifeste souvent à travers le terrain de foot qui devient le nouveau champ de bataille. Ainsi, lors des coupes du monde ou des championnats d’Europe de foot, il est difficile de ne pas ressentir des émotions patriotiques pour son pays et une envie d’appartenir à la communauté nationale. Alors que l’on parle souvent de comment ces sentiments rassemblent le pays autour du sport, je pense que le foot au niveau international peut s’avérer dangereux et mener à la haine des autres puisque l’objectif commun est de montrer la supériorité de sa nation en gagnant. Certes au sein du pays le foot peut unir et réduire le racisme avec des équipes diverses, mais du moment qu’un pays joue contre un autre, l’idée du ‘nous contre eux’ devient très apparent. Je pense donc que l’union nationale autour du foot peut être une chose incroyable qui crée de l’amour pour son pays et ses compatriotes. Néanmoins, il faut prendre du recul lorsqu’on soutient une équipe nationale et faire attention à séparer la compétition sportive avec la politique internationale et nos sentiments pour autrui.

La vidéo ‘Fiers d’être bleus’ de la Fédération Française de Football: http://www.culturepub.fr/videos/federation-francaise-de-football-fff-fiers-d-etre-bleus/

One thought on “Le foot, la guerre et le nationalisme

Leave a Reply to Laurent Dubois Cancel reply

Your email address will not be published.