Ses œuvres

Assia Djebar est une artiste et écrivaine prolifique. Dans sa carrière de plus d’un demi-siècle, elle a publié plus de 20 romans, dont deux sont des volumes de poésie. Elle a aussi réalisé deux films. La plupart de ses œuvres présentent les mêmes thèmes prédominants : le feminisme, l’Islam, l’histoire du colonialisme algérien et ses héritages, les rélations franco-algériennes modernes, le pouvoir de l’écriture, la réécriture de l’histoire. Son premier livre, La Soif (1957), raconte l’histoire d’une femme franco-algérienne et sa vie frivole pendant l’Algérie moderne. C’était le contenu controversé de ce roman qui a provoqué Djebar d’adopter un nom de plume. Après, elle a publié Les Impatients (1958), qui continue son discours sur le bourgeois milieu de l’Algérie contemporaine. Avec Les Enfants du nouveau monde (1962) et sa suite, Les Alouettes naïves (1967), Djebar prend le sujet de la croissance du féminisme algérien, et les contributions des femmes algériennes pendant la guerre de l’indépendance. En 1980, après une pause de l’écriture de dix ans, Djebar a publié Les Femmes d’Alger dans leur appartement, une collection des nouvelles. Les nouvelles dans cette collection parlent des femmes algériennes cloîtrées dans les harems, un sujet qui a récolté beaucoup de curiosité français. Mais dans les nouvelles, Djebar donne aux femmes cloîtrées beaucoup de dignité et sagesse. Plus récemment, Loin de Médine (1991), Djebar exprime les vies des femmes qui vivent pendant l’époque du prophète Mohammed. Enfin, en regardant ses oeuvres, on peut situer l’écriture d’Assia Djebar à l’intersection de l’expérience féminine et l’expérience algérienne.

L’Amour, la fantasia et les autres romans du « quartet algérien »

L’Amour, la fantasia (1985) fait la première partie de son « quartet algérien », en conjonction avec Ombre sultane (1987), Vaste est la prison (1995), et un quatrième roman qui n’est pas déjà publié. Dans ces romans du quartet, Djebar reconstruit des oppressions du colonialisme, les difficultés des femmes dans l’Algérie, et le pouvoir ultime de l’écriture et la langue. Distinctivement, tous ces romans ont une structure similaire, en mélangeant l’autobiographie, les sources historiques, la mythologie, et la fiction pour formuler une histoire fragmentée et subjective.

En outre, dans L’Amour, la fantasia, on voit comment Djebar prend l’inspiration de la musique, une technique qu’elle a employé pour la réalisation de son premier film, Nouba des films du mont Chenoua (1978), qui utilise pour structure une chanson avec cinq mouvements. Son deuxième film, La Zerda ou les Chants d’oubli (1982), un film documentaire de la colonialisation de l’Algérie prend la même structure fragmentée que L’Amour: Djebar mélange encore tous les voix, les chuchoters, et les murmures pour créer une narration multilingue. Enfin, type de structure est très utile pour son but dans le roman et le film : de reprendre l’histoire du colonialisme dans l’Algérie des mains des colonisateurs français.

Une Liste des œuvres 

Livres :

  • La Soif. (1957)
  • Les Impatients. (1958)
  • Women of Islam. (1961)
  • Les enfants du nouveau monde. (1962)
  • Les alouettes naïves. (1967)
  • Poèmes pour l’Algérie heureuse. (1969)
  • Rouge l’aube. (1969)
  • La nouba des femmes du Mont Chenoua. (1969)
  • Les Femmes d’Alger dans leur appartement. (1980)
  • L’Amour, la fantasia. (1985)
  • Fantasia: An Algerian Cavalcade. (1985)
  • Ombre Sultane. (1987)
  • Loin de Médine. (1991)
  • Chronique d’un été algérien. (1993)
  • Le blanc de l’Algérie. (1996)
  • Oran-langue morte. (1997)
  • Les nuits de Strasbourg. (1997)
  • Ces voix qui m’assiègent: En marge de ma francophonie. (1999)
  • La femme sans sepulture. (2002)
  • La disparation de la langue français. (2004)
  • Nulle part de la maison de mon père. (2008)

Films :

  • La Nouba des femmes du Mont Chenoua (1979)
  • La Zerda ou les Chants d’oubli (1982)

Les Liens utiles

Ce sont des liens aux biographies d’Assia Djebar qui se concentrent sur sa vie à la lumière de ses oeuvres.

Encyclopedia Britannica: Assia Djebar

Pegasos: Biography of Assia Djebar

Voices from the Gaps: Assia Djebar – Biography/Criticism

 

Assia Djebar  •   Les guerres d’Algérie  •   L’Amour, la fantasia   •  Ses autres oeuvres  •  La langue française •  Le féminisme   •  La représentation du voile

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Empire and Its Contemporary Legacies