Archive for category Geography

La Conception de l’Education en France et aux Etats-Unis


Comme Matt, je trouve très intéressante cette idée de la similarité entre les Américains et les Français ; cependant, je pense que plus que juste nos différences contemporaines, nos différences de perspectives sont cruciales de comprendre, surtout nos systèmes éducatifs.

 

J’ai pris un cours s’appelle « Comparative Literary and Cultural Perspectives of France and the United States, » et un du plus grand thème que nous avons discutée était l’éducation. Aux États-Unis nous apprendrons l’importance de l’individu, notre espace dans une histoire des autres individus. Pour exemple, quand nous sommes petits, nous n’apprendrons pas les raisons pour la colonisation des Etats-Unis, ou l’esclavage, ou le massacre des indigènes. Nous apprendrons seulement de « the Pilgrims, » « Thanksgiving, » « Patriots, » « The Boston Tea Party, » etc, et pour le plupart nous appondrons les plus basique détails. Mais en même temps, nos devoirs nous demandons « Qu’est-ce qu’il pense ? mange ? rêve ?  Si tu étais un Pilgrim, qu’est-ce tu voudrais de remercier pendant le premier Thanksgiving ? » Nous sommes l’héritage incarné et nous pensons d’un monde dans lequel sommes au centre.

 

Les Français enseignons très diffèrent. Dans les écoles français, l’étudiant apprend qu’il est un citoyen dans une grande région dans une grande nation dans un monde complexe. L’histoire est toujours, et l’histoire n’est pas seulement française. L’histoire est l’accumulation de beaucoup des cultures et civilisation, et il est nécessaire apprendre tous les étages de l’histoire afin qu’on comprenne leur petit endroit dans un grand espace. C’est pourquoi l’histoire mondiale, la géographie, la langue, et les classiques sont plus importants en France qu’ici. En outre, le système éducatif français fait tous son possible de former les petits citoyens pas les petits individu.

 

 

Si vous voulez lire plus de ce sujet, regarde

http://www.amazon.com/Fran%C3%A7ais-3rd-Laurence-Wylie/dp/0130307742

 

Le vent du changement dans la Nouvelle-Calédonie

Franchement, je n’ai jamais entendu de la Nouvelle-Calédonie; je ne savais rien sur la géographie ni l’histoire. J’ai trouvé cet article qui donne une bonne résumé de ce qui se passe depuis l’accord de Nouméa (1998). Cet accord donne du pouvoir politique à la Nouvelle-Calédonie pour déterminer ce qu’elle doit faire avant le referendum d’autodétermination, quand la Nouvelle-Calédonie doit déterminer si elle veut rester un TOM (territoire d’outre-mer) ou être indépendante. Cet accord a pour but de promouvoir la culture et la langue des Kanaks, les gens indigènes.

A 2010, la Nouvelle-Calédonie a adopté un hymne, une devise, un graphisme des billets de banque et un double drapeau. Bien qu’ils ne soient pas des pas très concrètes, ils sont symboliques et comme Antony Lecren, le ministre de l’économie et du développement durable, a dit, “Pour nous, c’est très important, on est un peuple de symboles, de parole, on prend ça à cœur.” Malheureusement, les changements qui sont prévus entre maintenant et le référendum d’autodétermination (2014-2018) semblent compliqués et difficiles; il y a quelques grandes questions qui doivent être résolues: le transfert de compétences (il n’y a pas d’assez de gens), la richesse du nickel (qui a bien profité des autres pays mais pas la Nouvelle-Calédonie), l’enjeu du développements économiques chez les Kanaks, le coût incroyable de la vie (deux fois qu’en France!) et la nécessité des nouvelles relations avec la France.

Cet article peint un futur idéal, mais c’est difficile à voir comment ça peut passer. Comment peut-on vraiment réduire le cout de la vie? Comment peut-on reprendre ce qui appartient à eux? Comment peut-on trouver des gens qui seront suffisamment équipés? Je dois oser que je connais très peu sur des choses de politique, donc peut-être je suis simplement cynique. De toute façon, il vaut la peine de garder un oeil sur ce qui se passera avec la Nouvelle-Calédonie.

Tags: , ,

News, Infos, Enfomasyon

In “Excuse My French,” the NYTimes charts the contemporary trajectory of the French language–which now has more than twice as many speakers outside the country as within, many of whom have an ambivalent relationship to the metropolitan. As one Algerian writer put it, he uses French “to tell the French that I am not French.”

And in more local news, in today’s Chronicle you can find a profile I wrote of visiting Haitian scholar Jean Casimir, who is teaching a course this semester with Professor Dubois.

Happy reading and happy weekend.

Kréyol et Google!

Google a declaré aujourd’hui que Kréyol est maitenant une langue functionale pour chercher par Google!

Maitenant chercheurs en Haïti peuvent utiliser la français, l’anglais ou le kréyol pour explorant l’internet.  C’est un grand dévélopment pour le kréyol pour devenir un langage reconnaitre parmi le monde.

Geography of Decolonization in Africa

In the next few weeks we’ll be exploring the history of decolonization in the French empire. Here is a good map from Le Monde Diplomatique that shows the chronology of decolonization in Africa. Below it is a clear map from La Documentation Française showing the borders of colonial empires in Africa in 1945. France’s colonies in West and Central Africa were divided into the A.O.F. (Afrique Occidentale Française) and A.E.F. (Afrique Equatoriale Française). The department of Algeria and the Protectorates of Morocco and Tunisia made up the colonies of North Africa, and France also controlled the island of Madagascar and the French Somaliland, on the Horn of Africa, which became Djibouti in 1977.

In addition to these maps, this Wikipedia entry on “African French” is also interesting, as it points out that Africa has the largest numbers of French speakers — approximately 115 million — in the world.

The Peters Projection Map & Brief Explanation Courtesy of “West Wing”

We’ll begin tomorrow with a brief geographical overview of the French empire, using the now famous Peters Projection Map, which seeks to redress the distorted geographical vision spawned by European cartographers in the sixteenth century. The change is well explained in this amusing clip from “West Wing.”

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/n8zBC2dvERM" width="425" height="350" wmode="transparent" /]

css.php