Le coup de boule de Zidane, un joueur français dont les parents sont algériens, est un acte qui m’intéresse fort, et c’est beaucoup discuté dans l’onzième chapitre de Soccer Empire par Laurent Dubois.

Ce coup se passait dans le match final du Coup du Monde de 2006, quand la France jouait contre l’Italie. Un joueur de l’équipe italienne, Materazzi, a jeté des insultes à Zidane, qui les a ignorées au début mais puis y a réagi en donnant un coup de tête dans la poitrine de l’Italien. Pour ce petit acte de violence, Zidane a terminé sa carrière en recevant une carte rouge. Il est possible que son absence du match après ce coup a directement causé la perte de la France contre l’Italie.

Le coup peut se voir ici :

Il y a plusieurs opinions tenues au sujet de ce coup. Il y en a au droit qui considéraient cet acte une démonstration de l’infériorité des gens des banlieues nés des parents immigrés. Ils criaient à Zidane après l’événement, « Ciao, voyou ! (Soccer Empire, p. 253) » Il y a d’autres qui pardonnaient à Zidane parce qu’ils le comprenaient ou parce qu’ils pensaient qu’il avait le droit de se défendre. On regardait le coup comme un moment où l’honneur de l’individu et la défense de la dignité deviennent plus importants qu’un match.

Soccer Empire présente aussi l’acte comme une chute du statut d’un dieu. Mais Zidane n’est pas tombé dans l’enfer ; au lieu, il est tombé jusqu’au niveau de devenir un homme, ou bien un héros. Même s’il a peut-être perdu le match pour la France, il a fait quelque chose qui parlait à tous qui avaient expériencé des insultes similaires. Ce coup est de quelque manière fêté comme un type de victoire alternative.

Voici la chanson qui est apparue bientôt après la fin du match et qui est devenue extrêmement populaire :

C’est une chanson trop entraînante qui donne l’impression de célébrer. Vous pouvez lire quelques paroles ci-dessous :

Attention c’est la danse du Coup de Boule!
Coup de Boule, Coup de Boule !

Zidane, il a frappé, Zidane, il a tapé !

Le rital, il a eu mal,
Zidane il a frappé,
l’Italien ne va pas bien,
Zidane il a tapé,
L’arbitre l’a vu à la télé,
Zidane il a frappé,
Mais la coupe on l’a ratée,
On a quand même bien rigolé !